CARRY Robert

Par Pierre Vincent

Né le 10 février 1926 à Neufchâteau (Vosges) ; employé puis employé principal ; trésorier adjoint puis trésorier de la Fédération CGT des cheminots (1958-1981) ; militant communiste.

Le père de Robert Carry était agent de train au réseau de l’État. Trésorier du syndicat de Coulommiers (Seine-et-Marne) dans les années 1933-1938, il devint ensuite responsable des retraités de Gray (Haute-Saône) de 1960 à 1980. Robert Carry obtint son certificat d’études primaires en 1938, puis entra à la SNCF comme élève à l’essai en gare de Chelles-Gournay (Seine-et-Marne) le 20 avril 1942. En poste à Gagny (Seine-et-Oise, Seine-St-Denis), il participa à la grève d’août 1944.
Après son service militaire en 1947-1948, il fut expéditionnaire au district VB de Meaux (Seine-et-Marne), muté au district du Raincy (Seine-et-Oise, Seine-St-Denis), puis à Paris-Est. Mis en disponibilité pour exercice de fonctions syndicales, il rejoignit la Fédération CGT où il exerça des responsabilités dans le domaine de la trésorerie. Trésorier adjoint de 1958 à 1965 (non-membre du bureau fédéral), il devint secrétaire-trésorier de 1965 à 1968. Il fut membre du bureau fédéral de 1968 à 1970, puis collaborateur permanent.
Adhérent au PCF depuis le 1er avril 1951, Robert Carry fut membre du bureau de section de Villemomble (Seine, Seine-Saint-Denis). Il fut conseiller municipal de Gagny de 1960 à 1965. À la retraite, il s’installa à Gray.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1867, notice CARRY Robert par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 5 mai 2022.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S26. — La Tribune des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet, de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément