SEÏDEN Mojzesz, Maurice

Par Annie Pennetier

Né le 13 octobre 1912 à Rzeszow (Pologne), massacré le 26 juillet 1944 à Savigny-en-Septaine lors des massacres des puits de Guerry à Savigny-en-Septaine (Cher) ; médecin ; militant communiste ; résistant FTPF.

Stèles d’hommage aux victimes des puits de Guerry, à Saint-Amand-Montrond
Stèles d’hommage aux victimes des puits de Guerry, à Saint-Amand-Montrond
Cliché Michel Gorand

Pendant la guerre, Maurice Seïden, juif d’origine polonaise, médecin, quitta la région parisienne pour se réfugier en zone libre dans le Doubs. En 1942, avec sa femme et sa fille, il rejoignit le nord du Cher à Blancafort. Ne pouvant exercer la médecine du fait de ses origines israélites, il travailla dans une usine métallurgique à Aubigny-sur-Nère, puis se fit embaucher dans des entreprises agricoles ou forestières. En liaison avec le mouvement Vengeance, il rassembla des résistants. Son activité attira l’attention de Robert Baronnet, le futur commandant FTP "Renaudin", qui le mit en relation avec le Front national sous le nom de "Maurice Sorel". Il y exerça bientôt des responsabilités importantes, il devint responsable du service de renseignements et inter-militaire régional FTP.
Dénoncé, il fut arrêté le 26 mai 1944 à Vierzon. Son corps sera retrouvé avec ceux des suppliciés des puits de Guerry. Le gestapiste d’Aubigny-sur-Nère en fonction à la Kommandantur de Bourges, Pierre Paoli fit également arrêter, le 27 mai, sa femme Sulamite (30 ans) et leur fille Irène âgée de trois ans, à leur domicile de Blancafort, pour une destination inconnue. Elles furent déportées dans le convoi n°76 qui partit de Drancy, le 30 juin 1944 pour Auschwitz où les mères et leurs jeunes enfants furent sélectionnés et directement conduits à la chambre à gaz.
Un mois plus tard, grâce au récit du rescapé Charles Krameisen, on découvrit le drame des massacres des puits de Guerry dans lesquelles furent jetées vivantes 36 victimes, noyées et écrasées sous des blocs de pierre.

Mojzesz Seiden a été inhumé dans le carré militaire du cimetière de Bourges. Son nom est gravé sur les plaques commémoratives de Saint-Amand-Montrond et de la ferme de Guerry ainsi que sur celle de la fédération communiste du Cher à Bourges.



Savigny-en-Septaine, puits de Guerry (24 juillet-8 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186826, notice SEÏDEN Mojzesz, Maurice par Annie Pennetier, version mise en ligne le 9 avril 2017, dernière modification le 9 décembre 2020.

Par Annie Pennetier

Stèles d'hommage aux victimes des puits de Guerry, à Saint-Amand-Montrond
Stèles d’hommage aux victimes des puits de Guerry, à Saint-Amand-Montrond
Cliché Michel Gorand

SOURCES : Cédérom AERI-Cher, Gérard Boursier et Jean-Claude Bonnin. — Actes du Colloque de Saint-Amand-Montrond 8 juin 2005, communication de Jean-Yves Ribault . — Memorial Genweb.

Version imprimable Signaler un complément