POIRIER François [Val-de-Marne]

Par Benoit Willot

Né le 7 mars 1818 à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), mort le le 10 février 1861 Montreuil (Seine, Seine-Saint-Denis) ; boucher-charcutier puis marchand de vins à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne) ; inculpé après l’insurrection de juin 1848.

François Alphonse Poirier est le fils de Charlotte Adélaïde Gagnat et de son époux, Pierre François Poirier, manouvrier.
Il exerça d’abord la profession de boucher à Tournan où il épousa en octobre 1839 Julie Rose Moignard, petite-fille d’un notable de La Branche-du-Pont-de-Saint-Maur (future Joinville-le-Pont) pendant la Révolution. Puis, en 1840, il fut charcutier à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne). Il devint marchand de vins dans la même ville en 1842.
Il fit partie en 1848 selon les archives militaires d’un Club de Joinville. Il fut arrêté en juillet 1848 sans motif précisé avec six autres habitants de sa commune, également tenanciers de débits de boisson. — il fut remis en liberté le lendemain.
Poirier vivait toujours à Joinville en 1851 et avait eu quatre enfants. Il mourut à Montreuil (Seine, Seine-Saint-Denis) le 10 février 1861, à l’âge de 42 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186884, notice POIRIER François [Val-de-Marne] par Benoit Willot, version mise en ligne le 13 novembre 2016, dernière modification le 23 juin 2021.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne (état civil). — Arch. Dép.Val-de-Marne (état-civil, recensements). — Arch. Dép. Seine-Saint-Denis (état civil). — Arch. Min. Guerre, A 1839. — Service historique de la Défense 1839, 9330, cote : 6 J 26, 6 J 128.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément