TABOURET Henri, Émile

Par Benoit Willot

Né le 5 mars 1889 à Paris (XIe arr.), mort le 31 octobre 1956 à Paris (XIVe arr) ; doreur sur bois, militant socialiste puis communiste à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne).

Henri Tabouret était le fils d’Alfred Tabouret, alors ajusteur et qui fut ensuite cocher puis cordonnier. Sa mère, Julie née Defrêne, était à ce moment blanchisseuse. Lui-même sera doreur sur bois.
La famille Tabouret s’installa à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne) avant 1911.

Une liste socialiste SFIO se présenta au premier tour des élections municipales de 1912 dans cette commune, fusionnant au second tour avec deux autres listes, une radicale dissidente (Mermet) et une libérale. Les socialistes obtinrent sept élus sur 23 (Lebègue, Lacroix, Laruelle, etc.). Sans être élu, Tabouret fut désigné comme grand électeur par le conseil municipal pour l’élection sénatoriale de la Seine en mai 1914.

Pendant la Première Guerre mondiale, Henri Tabouret, fut blessé au coude au octobre 1914.
Après-guerre, il rejoignit sans doute le parti communiste comme la totalité de la section SFIO de Joinville-le-Pont. Son activité semble cependant se limiter à de la solidarité. Ainsi, il collecta des souscriptions pour les dockers de Dunkerque et les mineurs anglais en août 1926, puis au profit du Secours rouge international en septembre 1927.

Il participa, avec son beau-frère et champion de natation Alexandre « Bébé » Lavogade, à la vie des clubs sportifs communaux. Son frère, Charles Tabouret, fut également actif avec les communistes joinvillais dans les années 1920.

Henri Tabouret avait épousé Hélène, Flavie Finot en mars 1917 à Buchères (Aube). Il se maria ensuite avec Jeanne, Juliette Rambourg en novembre 1918 à Troyes, toujours dans l’Aube.
Il mourut à l’âge de 67 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article186890, notice TABOURET Henri, Émile par Benoit Willot, version mise en ligne le 13 novembre 2016, dernière modification le 3 octobre 2021.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. Dép. Paris (état civil). — Arch. Dép. Aube (état civil). — Arch. Dép. Val-de-Marne (état civil, recensements). — Bulletin municipal officiel Paris, quotidien, 21 mai 1914. — l’Humanité, quotidien, 1914-1927. — Voix des communes, hebdomadaire, 7 août 1925.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément