CARLI Anchise

Né le 1er juin 1902 à Santa-Maria à Monte (Italie, province de Pise), mort le 19 mars 1975 à La Seyne (Var) ; volontaire en Espagne républicaine.

En France depuis 1923, Anchise Carli habitait Ollioules (Var). Il aurait été très actif lors de grèves, sans doute en 1936, d’après la police. Il s’engagea le 24 août 1936 et partit combattre en Espagne dans les Brigades Garibaldi comme sergent. Il fut blessé au bras droit lors de la bataille de l’Ebre, le 5 septembre 1938. Revenu en France le 16 janvier 1939, sans profession selon la police, « provocateur de grève », il fut interné le 13 août 1940 au camp du Vernet (Ariège) à la suite d’un rapport de la police spéciale daté du 4 avril 1939. On ne sait quand il en sortit. En tout cas, bien que ne s’étant plus mis en évidence, il était considéré, parmi les étrangers « suspects », comme « susceptible de devenir dangereux » (18 décembre 1942). Le 11 janvier 1943, il était donc à nouveau arrêté à Ollioules et interné dans le même camp. Il fut déporté le 9 août 1944, au départ de Bordeaux, vers le camp de Dachau (Allemagne) d’où il fut libéré le 29 avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18700, notice CARLI Anchise, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 9 mai 2022.

SOURCES : Arch. Dép. Var, 4 M 290, 7 M 12 1, 18 M 23, 1 W 74. — Notes de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément