CHERVET Claude

Par Pierre Baudrier

Membre d’une société secrète en 1854, à Lyon, 26 ans, tonnelier. Détention d’armes prohibées, des poignards.

En janvier 1854, au procès de Jean-Baptiste Juillet et de Claude Chervet, on apprit que Chervet était le beau-frère de Benoit Sanlaville et que Chervet possédait un poignard portant l’inscription « Donné par Sanlaville. Mort aux tyrans ». Chervet fut condamné à 15 mois de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187092, notice CHERVET Claude par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 19 novembre 2016, dernière modification le 20 novembre 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Gazette des tribunaux, 27 janvier 1854, p. 94.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément