AUFFRET Jean, Mathurin

Par Annie Pennetier

Né le 16 avril 1902 à Quistinic (Morbihan), mort le 20 septembre 1977 à Quistinic ; puisatier mineur ; militant communiste ; résistant.

Fils de Mathurin Auffret et de Jeanne Guyader, cultivateurs à Botguéno en Quistinic, Jean Auffret était marié et père d’un enfant, domiciliés 36 rue du Château des Rentiers (Paris 13eme). Il exerçait le métier de puisatier mineur et était membre du Parti Communiste. Alors qu’il travaillait pour le compte d’une entreprise allemande Karl Walstar, il fut arrêté le 6 juin 1944 à Ponchâteau (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), par la police allemande, pour sabotage et destruction de matériel puis écroué à la prison Lafayette à Nantes. Torturé, il fut condamné en juillet à Nantes. Il avait été dénoncé par un officier allemand à qui il achetait des revolvers allemands. Il fut embarqué dans le dernier convoi de déportés parti de Rennes le 3 août, (veille de la libération de la ville) dit "train de Langeais", où de nouveaux détenus furent embarqués à Nantes.
Libéré le 28 août 1944 à Belfort (Territoire de Belfort) avec plus de deux cents prisonniers, il passa en Suisse avant de regagner la frontière française à Pontarlier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187214, notice AUFFRET Jean, Mathurin par Annie Pennetier, version mise en ligne le 7 janvier 2017, dernière modification le 7 janvier 2017.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Site des anciens combattants d’Ille-et-Vilaine, Mémoire de guerre.(Les 241 libérés de Belfort). — DAVCC Caen, AC 21P 104 189.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément