TROUBAT Hélène, épouse COCHENNEC

Militante communiste d’Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis), morte déportée au camp de Ravensbruck le 15 mars 1945.

Femme du militant communiste François Cochennec, Hélène Troubat, épouse Cochennec fut une communiste clandestine pendant l’Occupation et une agent de liaison FTPF. Arrêtée et déportée comme son mari, elle ne revint pas du camp de Ravensbruck. Elle était morte 15 mars 1945.
Son mari, rapatrié en France le 11 mai 1945,devint trésorier de la fédération CGT des transports et maire adjoint d’Aubervilliers de 1947 à 1964.
Son beau-frère Corentin Cochennec, né en 1921, fut tué par les troupes allemandes le 2 juillet 1944 à Locqueffret (Finistère)..

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187233, notice TROUBAT Hélène, épouse COCHENNEC, version mise en ligne le 25 novembre 2016, dernière modification le 25 novembre 2016.

SOURCE : Renseignements communiqués par Claude Fath.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément