FEURGER Émile-Napoléon

Par Pierre Baudrier

Mécanicien, inculpé dans l’affaire de 1853 de la Jeune Montagne.

Mécanicien, inculpé dans l’affaire de 1853 de la Jeune Montagne, de la Marianne et de la société secrète des départements de l’Ouest prévenu d’appartenance à une société secrète. Condamné à 6 mois de prison et 100 francs d’amende.
À la même époque, un Louis Feurger*, de la Marianne tourangelle, fit également l’objet de poursuites.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187258, notice FEURGER Émile-Napoléon par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 27 novembre 2016, dernière modification le 27 novembre 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 2 et 8 mars 1854.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément