CARON Albert

Par Alain Petit

Né le 20 janvier 1912 à Douai (Nord), fusillé le 14 avril 1942 à Lille (Nord) ; mineur à la fosse 8 des mines de Dourges (Pas-de-Calais) ; militant communiste à Dourges ; membre de l’Organisation spéciale (OS) puis des FTPF.

Fils d’Albert Caron et de Blanche Marie Guéant, Albert Caron était marié à Julie Henneau et avait deux enfants. Le couple était domicilié au 394, cité Cornuault à Évin-Malmaison au moment de la Seconde Guerre mondiale. Membre du Parti communiste (cellule de Dourges) avant la guerre, Albert Caron était aussi délégué suppléant du syndicat unitaire des mineurs des sièges 8 et 8 bis des Mines de Dourges.
Propagandiste actif et ardent défenseur des conditions du travailleur, Albert Caron poursuivit clandestinement, sous le pseudonyme de Georges, son activité après la dissolution du Parti communiste. Arrêté une première fois à la suite des grèves de mai-juin 1941, Albert Caron fit l’objet d’un mandat d’internement pour « menées communistes » à partir du 6 septembre 1941. Intégré aux FTP, Albert Caron prit part avec l’équipe de Charles Debarge sous les ordres de Georges Pollet, à de nombreux actes de sabotage : sabotage de la voie ferrée à Dourges, le 15 juillet 1941 ; tentative de sabotage de la sous-station électrique de la Lacque en décembre 1941 ; tentative de sabotage de la centrale électrique d’Harnes en septembre 1941 ; vol de dynamite de la poudrière de Beaumont-en-Artois et avec Eugène Lespagnol et Marcel Ledent, Albert Caron cacha une partie de la dynamite dans le bois de Courcelles ; préparation du dispositif explosif qui permit de faire sauter la voie ferrée Arras-Lille à Leforest le 25 septembre 1941 ; attaque d’une ferme à Harnes le 3 octobre 1941 ; sabotage d’un pylône électrique à Courcelles-les-Lens ; tentative de sabotage du filin d’extraction à la fosse 4 des Mines de Drocourt à Méricourt. Albert Caron fut arrêté le 22 janvier 1942, condamné à mort, puis fusillé le 14 avril 1942 à Lille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18733, notice CARON Albert par Alain Petit, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 3 mai 2022.

Par Alain Petit

SOURCES : DAVCC, Caen. – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M. 05142, M. 5022/2. – État civil de Douai.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément