CARON Henri

Par Alain Petit

Né le 14 juillet 1924 à Lambres-lez-Douai (Nord), fusillé le 5 novembre 1942 à la citadelle d’Arras (Pas-de-Calais) ; rouleur à la fosse 15 des mines de Bruay (Pas-de-Calais) ; militant communiste à Divion (Pas-de-Calais) ; résistant FTPF.

Fils de Victor Caron et de Victorienne née Deladienne, Henri Caron, domicilié à Divion, faisait partie d’une famille durement éprouvée par la répression policière et l’occupant. En effet, son oncle, Augustin Caron, fut exécuté le 5 novembre 1942 à Arras ; son père, Victor, mourut au camp d’Herzbruck en Allemagne. L’affiliation au Parti communiste était une affaire de famille et d’emblée c’est avec son père, son oncle et ses frères Louis (vingt ans) et Raymond (seize ans), qu’Henri Caron mena de nombreuses actions de sabotages, l’attentat contre un gardien de la paix de Divion, contre les forces de gendarmerie de Bruay à la Croix de Grès, le 1er mai 1942 ou encore contre un chef-porion et le cambriolage de la mairie d’Houdain.
Henri Caron fut arrêté par la police française le 12 août 1942 après la tentative de sabotage d’une voie ferrée au cours de laquelle il fut gravement blessé au visage. Après l’avoir torturé, la police le remit aux Allemands. Condamné à mort par le tribunal allemand OFK 670 d’Arras le 22 octobre 1942, Henri Caron fut condamné à mort et exécuté le 5 novembre 1942 à la citadelle d’Arras, en même temps que son oncle Augustin. Son frère Raymond fut condamné à six mois de prison, son frère Louis Caron fut guillotiné à Cuincy (Nord) le 6 juillet 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18738, notice CARON Henri par Alain Petit, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par Alain Petit

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M. 5022/2, 1Z677. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit., p. 223, 330. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément