COURTY François

Par Pierre Baudrier

Modeleur à Paris, chef d’une société secrète sans nom, qui se réunissait fin 1857 à Paris et Bicêtre (aujourd’hui Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne).

Huit ans auparavant, il avait été blessé dans une émeute à Limoges et en 1858 il se disait sans convaincre le tribunal, inoffensif parce qu’estropié.
A l’audience du 21 avril 1858 étaient jugés les inculpés : Arsène-Alexandre Annette, corroyeur ; Louis-Joseph Colignon, dit Mayeux, ébéniste ; Courty ; Claude-Laurent Daoust, cuisinier ; Alexandre Desouche, corroyeur ; Pierre-Charles Fresson, brossier ; François Greffe, ébéniste ; Eugène-Hubert Lemoine, corroyeur ; Jean-Baptiste Potfer, cordonnier ; Émile-Pierre Poussin, cuisinier ; Émile Toussaint, mécanicien ; Claude-François Trébillon, corroyeur ; Charles-Émile Mottiège, corroyeur ; Truchot, marchand de vin ; François-Marie Chesneau, marchand de vins à Gentilly [un témoin, l’officier de paix Lagrange, écrit « Bicêtre »].
Le policier précité, en mission à Londres, a laissé un rapport écrit, donc, dans lequel il prévoyait les inculpations de Courty, Spenthoven, Périez, Trébillon, Leroyer. Il a surveillé les groupes Liez et Courty.
A l’énoncé des verdicts sont renvoyés des poursuites Annette, Desouche, Lemoine et Mottiège. Courty est condamné à 1 an de prison et 100 francs d’amende ; Colignon : 8 mois, 100 francs ; Toussaint : 1 an et 5 ans de surveillance – il était prévenu de vagabondage ; Trébillon : 6 mois, 100 francs ; Potfer : 1 an ; Poussin : 3 mois ; Daoust : 1 mois ; Chesneau : 8 jours pour détention d’armes de guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187496, notice COURTY François par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 4 juin 2021, dernière modification le 4 juin 2021.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Notes de Pierre Baudrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément