ROUER André

Par Michel Gorand

Né le 30 juillet 1909 à Le Pêchereau (Indre), exécuté sommairement le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse (Indre) ; Cultivateur ; résistant FFI.

Fils de Joachim Rouer et de Marie Madeleine Baudet son épouse, André Rouer était célibataire et cultivateur, domicilié à Saint Marcel (Indre).
Il était soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Le 9 juin 1944 une compagnie allemande de la division « Das Reich » envahit Argenton-sur-Creuse vers 18h30 et André Rouer s’opposa par les armes aux soldats allemands, rue de Château neuf où il fut blessé puis achevé par les Allemands à 20h00.
La déclaration de décès fut faite par Joachim Rouer, père. Il fut reconnu « Mort pour la France » et son nom figure sur le Mémorial du 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse.

Le 9 juin 1944 à Argenton-sur-Creuse

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187582, notice ROUER André par Michel Gorand, version mise en ligne le 10 décembre 2016, dernière modification le 27 février 2022.

Par Michel Gorand

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 147773 (nc).— n°70 du registre de décès d’Argenton-sur-Creuse.— « Argenton-sur-Creuse dans la guerre 2008, de Pierre Brunaud.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément