BOURDEAU André

Par Michel Gorand

Né le 8 février 1922 à Châteauroux (Indre), mort en déportation le 20 avril 1945 à Bergen-Belsen (Allemagne) ; brocanteur ; FTP, FFI.

Cliché Ginette Gorand

Fils de Marcel Bourdeau et de Lucette, Mariette Forras son épouse ; orphelin de père et l’aîné d’une famille de 11 enfants, André Bourdeau était célibataire et brocanteur à La-Châtre, domicilié rue de la Fontaine ; soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) d’origine Francs-Tireurs et partisans (FTP), il quitta La-Châtre le 8 juin et se rendit au campement du maquis Armée Secrète (AS) de Sarzay (Indre) avant de rejoindre le maquis FTP de Georges Pirot à Jeu-les-Bois (Indre) le 11 juin vers midi, où il s’installa avec ses camarades dans une maison abandonnée aux Laboureaux ; il fut fait prisonnier, le 12 juin 1944 dans l’après-midi, lors de l’attaque, par une colonne allemande conséquente, du maquis installé aux Laboureaux, commune de Jeu-les-Bois puis interné à la caserne Bertrand à Châteauroux (Indre) et ensuite à Belfort ; il fut déporté le 10 octobre à Hambourg, en Allemagne, puis à Neuengamme en janvier 1945, puis à Bergen-Belsen où il mourut le 20 avril 1945. Le titre de « Déporté Résistant » lui a été attribué le 24 septembre 1954 (interné du 12 juin au 9 octobre 1944 et déporté du 10 octobre 1944 au 20 avril 1945). Homologué FFI et DIR (déporté et interné résistant). Son nom est inscrit sur la stèle érigée à « Les Laboureaux » au carrefour de D12 et D74a.


Jeu-les-Bois (le 12 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187768, notice BOURDEAU André par Michel Gorand, version mise en ligne le 15 décembre 2016, dernière modification le 26 novembre 2020.

Par Michel Gorand

Cliché Ginette Gorand

SOURCES : ANACR Indre, Combats des maquisards Indre été 1944, 2012. — Georgette Guéguen-Dreyfus, Résistance Indre et vallée du Cher, 1970. — Site de la Fondation pour la mémoire de la déportation (FMD). —Jugement du tribunal de La Châtre du 16 juillet 1948. Vincennes GR 16 P 81152. — AVVC Caen 21P 429273.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément