FIX-ROISSARD Georges

Par Jean-Paul Nicolas

Né en 1904 en un lieu non précisé, torturé puis assassiné par la milice le 24 août 1944, retrouvé dans la forêt de Croixdalle, Canton de Londinières, arrondissement de Dieppe ; FFI ;
pourrait avoir appartenu à Libération-Nord.

Croixdalle est situé dans l’arrondissement de Dieppe dans le pays de Bray. Gaston Cordier, Pierre Dubois, Georges Fix-Roissard furent sauvagement massacrés par des miliciens français qui jouèrent leur exécution à pile ou face. Georges Fix-Roissard fut le premier capturé par les Allemands et la milice française et le premier assassiné. Pierre Dubois et Gaston Cordier connurent le même sort le lendemain. Sur la stèle de marbre de la forêt de Croixdalle figurent ces deux noms de résistants de Libération-Nord ; Georges Fix-Roissard n’y figure pas et, de même, son identité exacte n’a pas été gardée en mémoire. C’était un habitant de Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), il fut inhumé au cimetière de Janville, quartier périphérique de cette cité portuaire.
Croixdalle par Londinières (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) 24 et 25 août 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188031, notice FIX-ROISSARD Georges par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 24 décembre 2016, dernière modification le 6 juin 2021.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : Pailhès Gaston Rouen et sa région pendant la guerre . — Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime ouvrage de l’ADFFM de Seine-Maritime (1992). — Memorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément