FABRI ou FABBRI Adler [pseudonyme Zamor]

Par Antonio Becchelloni, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer

Né le 21 janvier 1918 à Forlì (Italie), mort en action le 16 juin 1944 au Pouzin (Ardèche) ; résistant Francs-tireurs et partisans (FTPF), homologué sergent des Forces françaises de l’Intérieur.

Nécropole Nationale de La Doua, Villeurbanne (Rhône)
Nécropole Nationale de La Doua, Villeurbanne (Rhône)
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Adler Fabri était le fils d’Aristide Fabri et de Giulia Mercurioli.
Arrêté par la police de Vichy, qui le soupçonnait d’être en relation avec des éléments de la Résistance, il fut libéré six mois plus tard, faute de preuves. Il passa ensuite au maquis où il adopta le nom de Zamor.
Il rejoignit les rangs de la 7101e compagnie de FTPF de l’Ardèche (matricule 72.803).
Ses services sont homologués à partir du 1er juin 1944.
Le 16 juin 1944, Adler Fabri participa avec deux détachement FTP à l’attaque d’un dépôt de carburant aux mains des Allemands, situé au Pouzin (Ardèche). Cette tentative échoua et Adler Fabri trouva la mort avec 13 autres camarades dont un autre résistant d’origine italienne, Giovanni Gemma.
Les 14 corps furent transportés à travers la ville pour que la population soit impressionnée. Les pompiers du Pouzin furent chargés de creuser les tombes sous la surveillance de SS.
Cinq ou six résistants blessés qui parvinrent à prendre la fuite moururent ultérieurement des suites de blessure.
Considéré comme inconnu, Adler Fabri fut enterré sous le n°6.
L’acte de décès n°24, établi le 17 juin 1944 pour un inconnu fut rectifié par un jugement du tribunal civil de Privas (Ardèche) du 18 avril 1945 indiquant qu’il s’appliquait à Adler Fabri.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, sergent des Forces françaises de l’Intérieur.
Il est inhumé à la nécropole nationale de La Doua (Carré A Rang 8 Tombe 37) de Villeurbanne (Métropole de Lyon).
Son nom figure sur les monuments commémoratifs du Pouzin.


Voir : Le Pouzin, 16 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188052, notice FABRI ou FABBRI Adler [pseudonyme Zamor] par Antonio Becchelloni, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 décembre 2016, dernière modification le 17 juin 2022.

Par Antonio Becchelloni, Dominique Tantin, Jean-Luc Marquer

Nécropole Nationale de La Doua, Villeurbanne (Rhône)
Nécropole Nationale de La Doua, Villeurbanne (Rhône)
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 181276 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 213616 (nc) et GR 19 P 7/2, p. 3. — Pia Leonetti Carena, Les Italiens du Maquis, Paris, Editions mondiales, 1968. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil (décès, jugement).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément