LORENZINI Virginio

Par Antonio Becchelloni

Né le 12 septembre 1911 à Pisano (Novare, Italie), exécuté sommairement le 31 août 1944 à Saint-Yan (Saône-et-Loire) ; ouvrier cimentier ; résistant.

Âgé de 33 ans, fils de Charles et de Rosa Prina, Virginio Lorenzini travaillait sur le terrain d’aviation de Saint-Yan. Il était célibataire et domicilié officiellement rue de Charenton, à Paris XIIe arr. (Seine). Il exerçait le métier de cimentier. Le 31 août, il fut exécuté par les Allemands avec 10 autres victimes ; le 1er septembre, ils en exécutèrent 3 autres.
L’acte de décès fut dressé le 5 septembre 1944 sur la déclaration de Jean Marie Berger, 71 ans, garde champêtre à Saint-Yan. Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif du massacre à Saint-Yan.
Si vous possédez des informations et des documents sur ce résistant, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés (voir page d’accueil).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188192, notice LORENZINI Virginio par Antonio Becchelloni, version mise en ligne le 1er janvier 2017, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Antonio Becchelloni

SOURCES : Pia Leonetti Carena, Les Italiens du Maquis, Paris, Éditions mondiales, 1968. — SHD Vincennes GR 16 P 376851 (consulté, mais inintéressant).— Mémorial GenWeb.— Notes de Jean-Louis Ponnavoy.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément