CANET René, Maurice, Basile

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

Né le 31 octobre 1908 à Castres (Tarn), mort le 10 mai 1994 à Carcassonne (Aude) ; professeur ; militant syndicaliste du SNEPS, du SNCM puis du SNPEN.

Son père, originaire de Lacombe-du-Sault (Aude), était sous-officier au 9e Régiment d’artillerie à Castres, sa mère, née Victorine Thimolas, était sans profession.

René Canet fut élève-maître à l’École normale d’instituteurs de Carcassonne de 1924 à 1927. Il prit un congé pour études de 1927 à 1929, afin de poursuivre ses études à la faculté des lettres de Toulouse (Haute-Garonne), où il obtint les certificats de littérature française, histoire moderne et contemporaine, histoire du Moyen Age et géographie, qui lui permirent d’acquérir l’équivalence du certificat d’aptitude au professorat dans les ENI et les écoles primaires supérieures.

Après une brève période d’enseignement comme instituteur à Alairac, de mai à juillet 1929, il fut détaché, d’octobre 1929 à décembre 1930, au cours secondaire et à l’Institut français de Barcelone, puis mis à la disposition du gouvernement de la Généralité de Catalogne de 1931 à 1933. Il effectua son service militaire d’avril 1932 à mars 1933 qu’il acheva avec le grade de sous-lieutenant.

René Canet revint en France et se maria le 28 juillet 1933 à Carcassonne avec Céline Courtadet, institutrice. Le couple habitait 52 bis, rue Toulzane à Limoux (Aude), ville où il fut nommé professeur à l’EPS de garçons. Il enseigna notamment la sociologie pour le brevet supérieur, à partir d’octobre 1936, discipline qui était au cœur d’une controverse. Il était en 1937-1938 le secrétaire départemental du Syndicat national des EPS, affilié à la FGE-CGT.

Mobilisé le 2 septembre 1939, il fut prisonnier du 17 juin 1940 au 29 janvier 1941. Victime d’une diphtérie, il fut rapatrié par la Suisse, et reprit son enseignement. Il fut nommé maître d’éducation générale après un stage à Cannes (Alpes-Maritimes) pendant l’été 1941.

À la Libération, il enseigna une année dans le même établissement devenu collège moderne et il était toujours secrétaire départemental du syndicat devenu Syndicat national des collèges modernes.

René Canet fut nommé professeur à l’ENI de Carcassonne à la rentrée 1945 où, tout en conservant son enseignement littéraire, il fut chargé des cours de pédagogie en 1946, de psychologie de l’enfant en 1954. Il s’investissait dans la formation professionnelle des élèves-maîtres et dans la vie de l’ENI et y enseigna jusqu’à sa prise de retraite en 1968. Il habitait rue Elisée Reclus à Carcassonne.

Divorcé, il se remaria le 25 juillet 1953 à Agen (Lot-et-Garonne) avec Liliane Mérignac. Retraité, il se partageait entre Lacombe, Carcassonne et Agen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188548, notice CANET René, Maurice, Basile par Alain Dalançon, Jacques Girault, version mise en ligne le 11 janvier 2017, dernière modification le 3 janvier 2021.

Par Alain Dalançon, Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat, F17 29753. — Arch. Dép. Tarn, état civil en ligne. – Archives de l’IRHSES (Bulletins syndicaux du SNEPS et du SNCM).— Renseignements fournis par les mairies de Lacombe et de Limoux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément