BOURCIER Lucien, Marie, Joseph

Par André Vessot

Né le 1er avril 1906 à Chasselay (Rhône), mort le 27 décembre 1968 à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône) ; employé ; syndicaliste CFTC puis CFDT du Textile et du Rhône.

Fils de Claude, Marie, Auguste, cocher, et Marie-Louise Goujon, sans profession, Lucien Bourcier travailla comme contremaître à la T.A.S.E (Textile Artificiel du Sud-Est), usine de fabrication de la viscose construite en 1925 à Vaulx-en-Velin et appartenant à la famille Gillet.

A l’assemblée générale de l’Union syndicale des employés de la Région lyonnaise du 4 mai 1930, il présenta un rapport sur la propagande syndicale..

Depuis juillet 1930 au moins, Lucien Bourcier était le délégué à la propagande de cette union syndicale, affiliée à la CFTC. En novembre de l’année suivante, il assumait toujours cette fonction.

Il entra au conseil de l’Union départementale CFTC du Rhône en 1933 et en devint le président en 1934, poste qu’il occupa jusqu’en 1936.

Lors de l’inauguration des nouveaux locaux de l’UD-CFTC, cours Morand, sous la présidence d’Edouard Herriot, c’est encore lui, en tant que président, qui exposa « la situation de plus en plus prospère des syndicats chrétiens à Lyon, leur organisation, leur activité et les résultats de celle-ci ».

De 1936 à 1948, il assumait la fonction de trésorier de l’Union Départementale.
Claude Bailly était le président du service Loisirs de la CFTC et était à l’origine de la fondation de l’association « Arts et joie », avec notamment la création de l’auberge de Mizoen. En 1949, Lucien Bourcier, qui y avait séjourné avec ses enfants pendant des vacances, lança avec une poignée de militants la première Maison familiale de vacances à Crolles dans l’Isère.

Lucien Bourcier figurait dans l’équipe dirigeante de l’O.C.C.A.J. (Organisation centrale des camps et activités de jeunesse).

Le 28 juillet 1960, il reçut la croix de chevalier du Mérite social.

Il se maria le 16/06/1933 à Villeurbanne (Rhône) avec Philomène Fernande Augustine Malfroy-Camine et ils eurent 5 enfants (3 garçons et 2 filles).

Il décéda le le 27 décembre 1968 à Tassin-la-Demi-Lune ;

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188610, notice BOURCIER Lucien, Marie, Joseph par André Vessot, version mise en ligne le 13 janvier 2017, dernière modification le 13 février 2019.

Par André Vessot

SOURCES : Arch. Dép. Rhône. — L’Employé, organe du Syndicat des employés du Commerce et de l’Industrie (SECI) et de la Fédération française des syndicats d’employés catholiques puis de la Fédération française des syndicats chrétiens d’employés, juillet 1930, novembre 1931 (BNF Gallica). — Le Salut public, 5 mai 1930. — La Croix, 9 mars 1936. — La Voix de la CFDT du Rhône, janvier 1969. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément