CHAUDESAIGUES Jean

Par Pierre Baudrier

Insurgé de juin 1848 à Paris.

Sergent de la 12e légion, chef d’une barricade dans la rue des Sept-Voies. Il est condamné à deux ans de prison. Ses fils Auguste et Jean-Pierre, accusés d’avoir commandé des barricades dans le quartier du Panthéon, furent finalement relaxés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article188721, notice CHAUDESAIGUES Jean par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 17 janvier 2017, dernière modification le 7 décembre 2020.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Gazette des Tribunaux, 10 août 1848, p. 980. – Journal des débats politiques et littéraires, 11 août et 18 octobre 1848.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément