AUDOUARD Gustave, Cyrile, Jules

Par Gilles Pichavant

Né le 14 mars 1886 à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 26 juin 1957 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; ouvrier terrassier ; syndicaliste CGT à Lillebonne (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

Fils d’un journalier et d’une journalière, Gustave Audouard naquit le 14 mars 1886 au hameau de Fontaineval, commune de Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Jeune, il fut placé comme domestique dans une ferme, à Nesles-Hodeng, dans le canton de Neuchâtel-en-Bray(Seine-Inférieure, Seine-Maritime), en tant qu’élève des hospices. En 1912, il entra aux chantiers de Tancarville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) comme ouvrier terrassier et se syndiqua. En 1915, pendant la guerre 14-18, il fut mobilisé en qualité de terrassier aux Tréfileries de Graville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). A son retour dans ses foyers, il réintégra les chantiers de Tancarville et reprit sa place au syndicat.

En 1920 il était délégué pour Lillebonne et Bolbec du syndicat du bâtiment du Havre, et travaillait aux chantiers Guidon, où il était considéré comme un bon travailleur, un ouvrier courageux. Il fut signalé par le Maire de Lillebonne pour avoir animé dans la région plusieurs réunions de propagande du syndicat, en allant jusqu’à Caudebec-en-Caux.

En 1920, il habitait la Frenaye, commune limitrophe de Lillebonne, où il s’était marié le 20 août 1910 avec Marie-Louise Marette, et avait 3 enfant. En 1925 il déménagea au Havre où il habita rue des remparts, N°18.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189048, notice AUDOUARD Gustave, Cyrile, Jules par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 28 janvier 2017, dernière modification le 10 juillet 2020.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Dép. de Seine-Maritime, cote 2Z16, registre matricule, cote 1R3200 — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable