BOURSAUD Ernest

Par Daniel Heudré

Né le 13 août 1895 à Coutras (Gironde), mort en action le 1er août 1944 à Laniscat (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; résistant FTPF.

Ernest Boursaud était entré en Résistance dès le début de l’Occupation. Il organisa un groupement patriotique à Jensac (Charente). Il diffusait des tracts clandestins contre l’occupant. Recherché par la Gestapo, il quitta Jensac pour rejoindre Dinard (Ille-et-Vilaine). Dans ce nouveau secteur, il participa à l’organisation des groupes du Front national, mouvement de résistance fondé par le Parti communiste français. Très tôt, il fut promu responsable départemental technique pour structurer les groupes, puis devint responsable de l’Inter Région Technique.
Il assurait le transport du matériel de guerre et du nécessaire pour imprimer des tracts et autres diffusions.
Le 19 juin 1943, les Allemands arrêtèrent Ernest Boursaud à Dinard. Il fut interné à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), mais faute de preuves, il fut relaxé le 31 juillet 1943. A partir de cette date, il vécut dans l’illégalité. Il rejoignit le maquis et devint responsable technique des FTPF du Morbihan.
Au cours d’une mission dans les Côtes-du-Nord (Côtes-d’Armor), le 1er août 1944, Ernest Boursaud fut abattu à Laniscat.
Son engagement dura toute la période de l’Occupation. Son appartenance aux FFI lui valut un certificat d’appartenance à ce mouvement, de caractère national et une homologation comme lieutenant pour sa présence sur différents lieux du territoire français.
Il fut homologué comme soldat FTP FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189090, notice BOURSAUD Ernest par Daniel Heudré, version mise en ligne le 30 janvier 2017, dernière modification le 10 janvier 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCE : AVCC, Caen, 21 P 31306 (nc).— SHD, Vincennes, 16 P 83533 (nc). — site Mémoires de guerre

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément