SOUFFEZ Auguste, Jean, Louis

Par Lionel Fontaine

Né le 24 février 1921 à Concarneau (Finistère), exécuté sommairement le 27 août 1944 à Chaumont (Haute-Marne) ; manœuvre.

Fils de Yves et de Marie-Anne Le Goff, Auguste Souffez était, selon le témoignage d’un autre Breton réfugié en Haute-Marne (Eugène Guiffaut), employé dans un chantier forestier à Juzennecourt (Haute-Marne), entre Chaumont et Colombey-les-Deux-Eglises.
Lorsque des soldats allemands se rendirent, le 27 août 1944, au château du village pour demander des outils, afin de miner un pont, Auguste Souffez et son collègue Robert Mutin*, prévenus par une habitante, s’enfuirent en direction de Chaumont. Tous deux furent abattus vers 21 h par un poste de garde allemand établi au lieu-dit Croix-Coquillon, à Chaumont.
Selon l’ouvrage "Le livre d’or de la Résistance haut-marnaise", Auguste Souffez était "résistant FTP".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189328, notice SOUFFEZ Auguste, Jean, Louis par Lionel Fontaine, version mise en ligne le 5 février 2017, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Lionel Fontaine

SOURCES : Arch. Club Mémoires 52 - Le livre d’or de la Résistance haut-marnaise - Mémorial GenWeb - Etat civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément