CASTEIL Jean

Par André Balent

Né le 25 juillet 1898 à Saint-Marsal (Pyrénées-Orientales) ; cultivateur ; maire socialiste de La Bastide (Pyrénées-Orientales).

Fils d’Eugène Casteil, cultivateur, et de Marie-Antoinette Llaury, Jean Casteil fut lui-même cultivateur à La Bastide, commune des Hautes-Aspres, limitrophe de Saint-Marsal.
Socialiste SFIO, Jean Casteil remplaça, en mai 1931, le maire radical-socialiste démissionnaire de La Bastide, Jacques Carrère. En mai 1935, il fut réélu maire de cette commune et il présida jusqu’à la Seconde Guerre mondiale aux destinées d’une municipalité dont la majorité était socialiste SFIO.
En 1945, il fut élu adjoint au maire de La Bastide. Réélu adjoint en 1947, il fut à nouveau élu maire en 1953. Il accomplit trois mandats successifs en tant que maire de La Bastide (1953-1959, 1959-1965, 1965-1971). Aux élections municipales de 1971 et de 1977, il fut élu conseiller municipal mais ne sollicita pas le renouvellement de son mandat de maire. Jean Casteil vivait toujours à La Bastide en juillet 1982.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18934, notice CASTEIL Jean par André Balent, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, 2 M 5 (189) ; 2 M 5 (302/303/304). — Lettre du maire de La Bastide (18 juillet 1982).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément