GIRAUD Pierre, Régis, Frédéric

Par Michelle Destour, Jean-Luc Marquer

Né le 29 juillet 1898 à la Ricamarie (Loire), exécuté sommairement le 17 juin 1944 à Saint-Laurent-de-Mure (Isère devenue Rhône) ; mineur ; victime civile

Pierre, Régis, Frédéric Giraud était le fils de Célestin et de Marie, Annette Besset, son épouse.
Pierre Giraud, mineur, ancien combattant de la guerre de 14-18 où il fut blessé le 30 septembre 1918, quitta La Ricamarie (Loire) en 1943 pour Solérieux (Drôme) où il résidait avec sa femme, Marie, Rosalie (née Arnaud), après avoir été réformé par le service des Mines de Saint-Étienne pour tuberculose.
Le 12 juin 1944, à Taulignan (Drôme), des maquisards affrontèrent des soldats allemands qui se dirigeaient vers Valréas (Vaucluse) : 13 résistants et civils furent tués.
Au moins 5 prisonniers furent conduits à la prison de Montluc à Lyon (Rhône). Parmi eux Pierre Giraud, Joseph Gelly, Pierre Gelly, Carmélo Garcia.
Selon les dires de son épouse, Pierre Giraud s’était rendu à Taulignan pour visiter des parents et ignorait tout de ce qui s’y passait.
Le samedi 17 juin 1944, 10 détenus, dont cinq prisonniers de Taulignan, furent extraits de leurs cellules pour être fusillés derrière une haie, route de Colombier, à Saint-Laurent-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône).
Pierre Giraud obtint la mention "Mort pour la France".
Son nom figure sur les monuments aux morts de La Ricamarie et de Solérieux, et sur une stèle à Saint-Laurent-de-Mure qui rappelle le souvenir de ces martyrs.


Voir : Saint-Laurent-de-Mure, 17 et 26 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189360, notice GIRAUD Pierre, Régis, Frédéric par Michelle Destour, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 6 février 2017, dernière modification le 2 juin 2021.

Par Michelle Destour, Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 455 820 (à consulter) — Arch. Municipales de Saint-Étienne (Loire) : fonds ANACR de la Loire. — Arch. départementales de la Loire : registres militaires. — Arch. départementales du Rhône, 3335 W 10 et 3335 W 24 — Bruno Permezel, Victimes de l’occupation, à Lyon et alentour, Ed : BGA Permezel. — Arch. Dép. Drôme, 132 J 30. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 278. — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément