ROCHER Marcel, André

Par Lionel Fontaine

Né le 13 mai 1921 à Chanteheux (Meurthe-et-Moselle), mort en action le 3 septembre 1944 entre Consigny et Ozières (Haute-Marne) ; cheminot ; résistant membre du maquis de la Hêtraie et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Marcel Rocher entra à la SNCF sous l’Occupation comme homme d’équipe à la gare de Vaires-Torcy (Seine-et-Marne). Il était domicilié avec son épouse et leurs deux enfants 17, avenue Jean-Jaurès, à Rosny-sous-Bois (Seine).
Il entra dans la Résistance aux FFI de la Haute-Marne et servait dans le camp de la Hêtraie (maquis de la forêt de Clefmont). Il trouva la mort le 3 septembre 1944 vers 17 heures lors d’un affrontement avec les Allemands dans le bois de la Poisse, au lieu-dit "les Poiriers-Laurains, à Millière avec les résistants Pierre Dupuy* et Henri Perny*. Malgré les ordres reçus lui et ses camarades ne s’étaient pas mis à couvert assez vite à l’approche d’un blindé ennemi.
Reconnu « Mort pour la France », mention apposée sur son acte de décès, Marcel Rocher a été inhumé au cimetière de Rosny-sous-Bois, en région parisienne (Seine-Saint-Denis).
Son nom figure sur les plaques commémoratives 1939-1945 à Cuves et sur le monument commémoratif FFI, à Millières (Haute-Marne), sur la plaque commémorative 1939-1945, en gare de Vaires-Torcy, à Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) et sur le monument aux morts, à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189501, notice ROCHER Marcel, André par Lionel Fontaine, version mise en ligne le 9 février 2017, dernière modification le 29 mars 2021.

Par Lionel Fontaine

SOURCES : Hélène Descharmes, Mon village sous l’Occupation.— Notice sans auteur dans le Mémorial 1939-1945 des Cheminots victimes de la répression sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017.— Mémoire des Hommes AC 21 P 147027 et SHD Vincennes GR 16 P 516309 (nc).— Mémorial Genweb.— Notes de Jean-Louis Ponnavoy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément