GIFFARD, Isidore, Jules

Né le 17 août 1876 à Anneville-sur-Scie (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 4 janvier 1957 à Eugleville-sur-Scie (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cantonnier au chemins de fer à Auffay (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; syndicaliste CGT puis CGTU.

Jules Giffard était le fils d’un tisserand et d’une tisserande, demeurant à Manéhouville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). En 1902, il entra comme manœuvre au service de la voie à la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest. En 1923 il devint cantonnier.

En 1928, Jules Giffard était le trésorier adjoint du Syndicat des travailleurs du chemin de fer de l’État d’Auffay, syndicat « adhérent à l’Union des syndicats des chemins de fer de l’Etat, et à la Fédération nationale des chemins de fer de France, des Colonies et Pays de protectorat », syndicat affilé à la CGT. Le syndicat bascula à la CGTU après une réunion contradictoire organisée le 3 mars 1928 à Auffay. Voir Gallois Roger.

Il s’était marié le 18 novembre 1907 à Eugleville-sur-Scie, avec Lucie Pointel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189680, notice GIFFARD, Isidore, Jules, version mise en ligne le 14 février 2017, dernière modification le 3 septembre 2020.

SOURCES : Archives départementales de Seine-Maritime, cote 3U 1/36, registre matricule 1R3010. — Journal Officiel de la République française, 14 février 1923, et 10 août 1928. — Le Prolétaire Normand, Bibliothèque municipale de Rouen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément