ARGENTINO Michel

Par Émeric Tellier

Né le 19 février 1910 à Marseille (Bouches-du-Rhône), exécuté sommairement le 11 juin 1944 à Charleval (Bouches-du-Rhône) ; syndicaliste CGT de la chimie.

Né le 19 février 1910 à Marseille (Bouches-du-Rhône), il est membre du syndicat CGT des Salines de l’étang de Berre (Bouches-du-Rhône) avant guerre.
Arrêté le 11 juin 1944 au maquis du plateau de Sèze, près Saint-Anne-de-Goiron à Charleval (Bouches-du-Rhône), il est fusillé le jour même à côté de la chapelle.
Marié à Thérèse Argentino, journalière, il est père de trois enfants.
Son nom figure sur la plaque commémorative installée dans les locaux de la FNIC-CGT, à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189739, notice ARGENTINO Michel par Émeric Tellier, version mise en ligne le 27 février 2017, dernière modification le 27 février 2017.

Par Émeric Tellier

SOURCES : Arch. FNIC-CGT. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément