BERGERIOUX Émile

Par jean-luc labbé

Cultivateur à Avail (Issoudun, Indre) ; conseiller municipal d’Issoudun en 1896 et socialiste autonome jusqu’en 1912.

Domicilié dans le village d’Avail, commune d’Issoudun, le cultivateur Emile Bergerioux (marié à une femme née Petit), fut élu conseiller municipal en 1896 sur la liste du maire socialiste Jacques Dufour. Il démissionna deux ans plus tard avec quatre ou cinq autres pour protester contre le cumul des mandats du maire qui venait d’être élu député au nom du Parti Ouvrier Français. Mais au-delà de cette raison officielle une rupture venait de s’opérer entre socialistes autonomes et socialistes révolutionnaires. Pour les élections municipales de 1904, le socialiste autonome Bonjour-Perrochon appela Emile Bergerioux pour figurer sur sa liste, liste qui n’eut pas d’élu. En 1908 et 1912, Emile Bergerioux figurait sur la liste conduite par Jules Devaux, socialiste autonome, qui avait refusé de rejoindre le PS-SFIO à sa création en 1905. Dans le même village d’Avail, ce fut un autre Bergerioux, François, qui portait les couleurs des socialistes révolutionnaires (USR) en 1904 puis du PSU à partir de 1906.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189753, notice BERGERIOUX Émile par jean-luc labbé, version mise en ligne le 7 mars 2017, dernière modification le 21 novembre 2017.

Par jean-luc labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, relevés électoraux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément