BERGERIOUX François

Par Jean-Luc Labbé

Né le 5 février 1866 à Issoudun (Indre) ; vigneron ; conseiller municipal d’Issoudun ; socialiste (USR) en 1904, puis PSU en 1908, 1912 et 1919 ; radical-socialiste en 1925.

Le vigneron (ouvrier agricole) François Bergerioux, né et domicilié dans le village d’Avail, fit son entrée au conseil municipal d’Issoudun pour la première fois en 1904 sur la liste du député guesdiste Jacques Dufour qui regagna la mairie d’Issoudun contre les socialistes autonomes du maire-sortant Bonjour-Perrochon.
Alors âgé de 38 ans, François Bergerioux était le fils de l’ouvrier vigneron Jean Bergerioux (né vers 1844 et décédé à Saint-Ambroix, Cher, le 1er avril 1882) et de Marie-Jeanne Murat. Il était marié depuis le 9 février 1895 avec Alexandrine Paviot, née à Chouday (Indre) en 1872 de père inconnu et d’une mère domestique à Paris en 1895. François Bergerioux était donc le représentant des ouvriers vignerons qui partageaient leurs valeurs avec beaucoup de petits propriétaires exploitants. En 1904, François Bergerioux avait été élu à Avail contre un autre Bergerioux, Emile, candidat sur la liste des socialistes autonomes.
Après avoir siégé quatre ans dans la majorité municipale, François Bergerioux fut de nouveau candidat en 1908 avec le maire sortant Jacques Dufour. La division des socialistes s’était cristallisée et la droite conservatrice en profita pour gagner la majorité des sièges au conseil municipal. Seulement huit socialistes du PSU (sur 27 conseillers) furent élus, dont François Bergerioux. Le même cas de figure se reproduisit en 1912. François Bergerioux dut attendre les élections de 1919 pour prendre part à la reconquête de la ville. De socialiste révolutionnaire en 1904 et socialiste unifié en 1908, François Bergerioux évolua vers le radicalisme dans les années 1920. Il fut une nouvelle fois élu au conseil municipal en 1925 sur la liste du socialiste dissident Jamet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189756, notice BERGERIOUX François par Jean-Luc Labbé , version mise en ligne le 6 mars 2017, dernière modification le 2 septembre 2021.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, relevés électoraux. - Etat civil Issoudun.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément