BERTHELOT [famille à Châteauroux]

Par Jean-Luc Labbé

Famille de vignerons puis de jardiniers à Châteauroux (Indre) ; socialistes de 1896 à 1920.

Jules Berthelot, né le 10 octobre 1839 à Châteauroux ; ouvrier jardinier et vigneron ; militant socialiste à Châteauroux (Indre) en 1896.
Domicilié dans le quartier Saint-Denis à Châteauroux où son père avait été vigneron, Jules Berthelot fut candidat socialiste en 1896 aux élections municipales à Châteauroux sur la liste d’Edmond Augras. Jules Berthelot, marié avec Elisabeth Delaurier le 11 juin 1861, avait eu trois fils.

Henri Berthelot, né le 23 novembre 1861 à Châteauroux ; socialiste unifié en 1910.
Henry Berthelot était adhérent au Parti socialiste SFIO en 1910 et sera qualifié de « socialiste révolutionnaire » en 1914 par la police. Contrairement à son père qui semblait avoir été ouvrier agricole (vigneron) toute sa vie, Henry était jardinier propriétaire en 1914. Il avait embauché, en 1910 Jean Delavaud, jeune ouvrier jardinier et militant libertaire candidat « abstentionniste » aux élections législatives de mai 1914. Cela lui vaudra d’être fiché par la police en avril 1914 : « Berthelot, 52 ans, est bien considéré sous le rapport de la conduite et de la moralité, ses opinions socialistes révolutionnaires concordent avec celles de son ouvrier. » La police estimait que c’était peut-être lui qui avait poussé Jean Delavaud à être candidat.

Jules Berthelot ; né en 1870 ; ouvrier jardinier ; candidat socialiste (PSF) aux élections municipales de Châteauroux en 1904.
Jules Berthelot s’était marié le 26 octobre 1889 à Déols (Indre) avec Augustine Adam, fille de vigneron. À 20 ans, Jules Berthelot fut contraint par les ravages du phylloxéra de quitter la vigne pour devenir jardinier. En 1902, son nom fut cité par le journal Le Parti Socialiste pour sa présence à la tribune d’une réunion publique organisée dans le quartier de Saint-Christophe à Châteauroux en soutien à la candidature d’Auguste Manoury aux élections législatives de mai 1902 ; il était alors qualifié d’agriculteur. Ce fut avec le qualificatif d’ouvrier jardinier qu’il se présenta en 1904 aux élections municipales à Châteauroux sur une liste incomplète de quatre candidats (avec Victor Bellentant ouvrier en chaussures, Auguste Courant ouvrier vigneron et Albert Tavernier ouvrier charpentier). Cette liste avait été présentée par la Fédération autonome républicaine socialiste, affiliée au Parti socialiste français (PSF) de Jean Jaurès. Proposée dans un seul quartier, Saint-Denis, cette liste recueillit 8,5% et se retira au second tour pour laisser la victoire aux radicaux. Jules Berthelot décéda en 1959 à Chellié, dans le département d’Indre-et-Loire.

Louis Berthelot ; né le 12 août 1880 ; jardinier ; syndicaliste corporatif.
Le dernier des fils Berthelot, Louis, créa en octobre 1919 le syndicat des maraichers et jardiniers de Châteauroux avec Louis Hugues, né à Montgivray (Indre). À cette date, Louis Berthelot était domicilié route de Linières, dans le quartier d’où était issue toute la famille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189848, notice BERTHELOT [famille à Châteauroux] par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 28 février 2017, dernière modification le 26 novembre 2022.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Le Progrès de l’Indre, 1896. — Le Parti Socialiste, 1904. — Arch. Dép. Indre, rapports de police pour les élections législatives de 1914. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément