BERTRAND Florantin

Par Jean-Luc Labbé

Né le 24 octobre 1840 à Argy (Indre) ; journalier et ouvrier porcelainier ; syndicaliste CGT à Villedieu (Indre) de 1902 à 1905.

Né à Argy, Florantin Bertrand s’était marié le 30 avril 1867 dans sa commune natale avec Marie Marguerite Delautier. Pour se marier, il avait obtenu une permission spéciale du général commandant la 19e division militaire de Bourges, où il était soldat de la réserve de l’Indre.
Lors du recensement de la population de 1901, Florantin Bertrand et sa femme Marie-Marguerite était domiciliés à Mehun, hameau de la commune de Villedieu. Florentin Bertrand avait alors 60 ans et déclarait un emploi de journalier dans l’usine de porcelaine du groupe Noublanche. Le couple avait une fille, Marie 37 ans, qui était également ouvrière de la porcelaine chez Noublanche.

En mars 1902, lors de la création du Syndicat des porcelainiers et parties similaires de Villedieu, Florantin Bertrand fut élu président, responsabilité qu’il occupa jusqu’en 1905 ; Léonard Desrody était le secrétaire syndical. Avec 114 adhérents lors de sa création, le syndicat perdit une bataille lors de la grève de 1903 qui l’opposait aux quatre ou cinq patrons porcelainiers de la localité. Fin 1905 quand Bertrand laissa la présidence du syndicat à Jules Tribillon, il ne restait qu’une quinzaine de syndiqués.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189856, notice BERTRAND Florantin par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 22 février 2017, dernière modification le 30 novembre 2022.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. — Notes d’état civil de P. Guny.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément