BIDEAU Gilbert

Par Gilbert Beaubatie

Né le 25 février 1925 à Givet (Ardennes), exécuté sommairement le 8 juin 1944 à Jugeals-Nazareth (Corrèze) ; mécanicien à la SNCF ; membre de l’Armée Secrète (AS).

Stèle au bord de la D73.
Stèle au bord de la D73.
Crédit : MémorialGenWeb

Domicilié chez ses parents à Bondy (Seine- Saint-Denis), Gilbert Bideau fréquenta l’École d’Apprentissage des Pavillons-sous-Bois, avant d’entrer aux ateliers de la SNCF à Noisy-le-Sec. Pour échapper à la relève, il s’enrôla dans le service rural, mais craignant le pire, il résolut de s’engager dans une organisation de résistance. Ses recherches le conduisirent en Corrèze, dans un camp de l’AS, celui de la 6e compagnie du maquis « As de Cœur ».
Il se fit rapidement apprécier par son intrépidité et son courage, son dévouement et son côté boute-en-train.
Le 8 juin dans la matinée, son groupe dressa un barrage routier sur la RN 20, au sud de Brive, au lieu-dit Le Bouyssou, sur la commune de Noailles. Selon d’autre sources, dans l’après-midi, vers 16h, les half-tracks du bataillon éclaireur d’Heinrich Wulf venant de Cressensac où ils venaient d’essuyer des tirs déboulèrent sur la crête au dessus de Noailles sur la D73 à Jugeals-Nazareth où un groupe d’hommes de la 1ère Division, 6ème Cie de l’As de Cœur surveillait l’avancée allemande.
Les blindés allemands de l’avant-garde de la 2e SS Panzerdivision Das Reich forcèrent le barrage. Au cours du combat, qui fit sept morts parmi les résistants, Gilbert Bideau fut blessé grièvement et chercha néanmoins à s’esquiver. Une patrouille allemande le découvrit à la lisière d’un bois et l’acheva sur le champ.
À Jugeals-Nazareth, au bord de la sur la D73, une stèle porte les noms de Gilbert Bideau et d’Albert Lelorrain.
À Noailles, deux stèles commémoratives furent érigées. L’une comporte une liste de quinze noms, parmi lesquels ceux des résistants tués le 8 juin. L’autre, à l’angle de la R.D 920 (ex RN 20) et de la rue des Frères Deheille porte l’inscription : « La résistance à ses héros tombés sur cette terre courageuse et fière restée fidèle à ses traditions d’honneur et de devoir ».


Voir Noailles et Jugeals-Nazareth (Corrèze), 3 avril ; 7 et 8 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189883, notice BIDEAU Gilbert par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 24 février 2017, dernière modification le 23 mars 2020.

Par Gilbert Beaubatie

Stèle au bord de la D73.
Stèle au bord de la D73.
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : France, 18 mars 1945. — Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division, Périgueux, Éd. La Lauze, 2005, p. 161, 512. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément