PUYDEBOIS Jean-Paul

Par Gilbert Beaubatie

Né le 24 juin 1912 à Brive (Corrèze), exécuté sommairement le 8 juin 1944 à Rouffignac (Dordogne) ; prisonnier blessé rapatrié ; résistant au sein de l’Armée secrète (AS).

Fils de maçon, Jean-Paul Puydebois avait sept frères et soeurs. Mobilisé en 1939 comme réserviste au 92è régiment d’infanterie à Riom (Puy-de-Dôme), il s’engagea immédiatement dans les corps francs. Sa belle conduite lui valut une citation à l’ordre de l’Armée. Mais durant la bataille de France, il fut blessé à la hanche et fait prisonnier. Sa blessure s’aggrava tellement qu’il fut rapatrié.

Dès lors il n’eut qu’une idée en tête : se venger. D’abord il entra dans le groupement GAO en tant qu’agent de renseignement avant de s’engager dans le bataillon AS de Coeur de l’Armée Secrète. Il se porta volontaire pour des missions périlleuses, comme par exemple le 8 juin 1944 pour essayer d’empêcher les soldats de la division Das Reich de franchir la Dordogne. Bien que trois de ses camarades fussent déjà morts à ses côtés, il refusa de se replier, et seul, armé d’un fusil-mitrailleur et de quelques grenades, il tint tête crânement à l’assaillant, ce qui permit à sa section de décrocher à temps. Ayant épuisé ses munitions, il s’affaissa. L’ennemi, se ruant vers lui, essaya en vain d’obtenir de lui des renseignements. Lorsque plus tard ses camarades de combat récupérèrent son corps, ils eurent bien du mal pour l’identifier.

Jean-Paul Puydebois fut décoré à titre posthume de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec Palme. Une rue et une impasse portent son nom, respectivement depuis le 18 septembre 1947 et le 29 novembre 1976.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189891, notice PUYDEBOIS Jean-Paul par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 24 février 2017, dernière modification le 18 mars 2019.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Arch. mun de Brive.— France, 17 décembre 1944.— Jean-Paul Lartigue, Jean Watson, Brive. Histoire et Dictionnaire des noms de rues, Brive, Editions du Ver Luisant, 2008, p. 404.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément