BICHAUD Jean

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 9 mai 1906 à Villeforceix, commune de Cieux (Haute-Vienne), mort en action le 7 août 1944 au lieu-dit Les Ramades, commune de Blond (Haute-Vienne) ; résistant FTPF.

Fils de Pierre Bichaud, cultivateur, et de son épouse Marie Breuil, Jean Bichaud épousa Marie-Louise Courivaud à Blond le 28 décembre 1929.
Agent de liaison, il trouva la mort lors de l’attaque du maquis des Monts de Blond (6 compagnies FTPF) par les Allemands le 7 août 1944, au lieu-dit Les Ramades, sur la commune de Blond. Il fut blessé grièvement au cours d’un accrochage puis fait prisonnier par les Allemands et achevé à coups de baïonnette.
Il obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif érigé à Blond.
Voir Blond et ses environs (7 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189904, notice BICHAUD Jean par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 25 février 2017, dernière modification le 28 août 2017.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : IP 1208 15821. — ADIRP 87. — ODAC 87. — ADHV 11J3. — SHD GR 16 P 58452. — SHD AVCC, Caen AC 21 P 22859.— MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Wikipédia (Blond). — État-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément