CHAPUT Martial

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 25 novembre 1914 à Limoges (Haute-Vienne), mort en action le 7 août 1944 à Blond (Haute-Vienne) ; employé CDHV ; résistant FTPF sous-secteur D.

Fils de Jean Chaput et de Amélie Léger, il épousa Odette Chabrol. Il était domicilié 120 rue Victor Thuillat à Limoges.
Il trouva la mort lors de l’attaque du maquis des Monts de Blond (6 compagnies FTPF) par les Allemands le 7 août 1944, au lieu-dit Les Ramades, sur la commune de Blond.
Il obtint la mention Mort pour la France le 8 mai 1945. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif érigé à Blond.
Biographie en attente du dossier du Service historique de la Défense (DAVCC, Caen).
Si vous possédez des documents et des informations sur ce résistant, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés.
Voir Blond et ses environs (7 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189907, notice CHAPUT Martial par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 25 février 2017, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : SHD-AVCC Caen AC 21 P 42076. — SHD GR 16 P 120171. — IR 1208 17344. — AM Limoges 4H142. — ODAC 87. — ADHV 11J3. — état civil. —
MémorialGenWeb. — Mémoire des hommes. — Wikipédia.

Version imprimable Signaler un complément