PATTARONE Jules, Joseph

Par Lionel Fontaine, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 mars 1902 à Alger (Algérie), exécuté sommairement le 28 juin 1944 à Heuilley-Cotton (Haute-Marne) ; tué en cours de déportation.

Fils d’Ange-Joseph Pattarone et de Raphaëlle Élisabeth Divita, Jules Pattarone était marié avec Marie Ramond et domicilié à Arles (Bouches-du-Rhône).
Selon le témoignage de son fils communiqué au site Internet Des camps en Isère, Jules Pattarone, natif de Maison-Carrée, père de sept enfants, vendait des fruits et légumes sur les marchés de la région d’Arles. Recherché par la Milice pour "insoumission à un ordre de réquisition", il a été arrêté le 28 avril 1944 à son domicile où il ne revenait que la nuit.
Interné au Fort-Barraux (Isère) comme condamné de droit commun, Jules Pattarone fut déporté le 22 juin 1944 à destination de Buchenwald. Lors d’une tentative d’évasion, il eut les pieds sectionnés et a été fusillé le long de la voie, le 28 juin 1944 à 11h30.
Son acte de décès n° 12 décès n° 8 pour un homme inconnu a été dressé en date du 28 juin 1944 à 11 h 30 sur la déclaration de Germain Drouin, 46 ans, manouvrier et fossoyeur à Heuilley-Cotton.
Il fut enterré le lendemain au cimetière communal avec les sept autres victimes par les habitants d’Heuilley-Cotton.
L’acte fut rectifié par ordonnance du Tribunal civil de Langres rendue le 22 juillet 1947 et transcrite le 9 août 1947 à Heuilley-Cotton.
Son nom figure sur la stèle commémorative 1939-1945 inaugurée le 28 juin 1969 dans le cimetière communal, à Heuilley-Cotton, commune nouvelle de Villegusien-le-Lac (Haute-Marne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189934, notice PATTARONE Jules, Joseph par Lionel Fontaine, Jean-Louis Ponnavoy , version mise en ligne le 26 février 2017, dernière modification le 18 juin 2021.

Par Lionel Fontaine, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean Robinet, Le massacre d’Heuilley-Cotton, in La Résistance en Haute-Marne (tome I), Dominique Guéniot, éditeur, 1982.— site Internet Des camps en Isère 1943-1944.— Lieux de Mémoire de la Seconde Guerre mondiale en Haute-Marne, Dominique Guéniot, éditeur, 1987.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément