DUFOURNEAU Victor, Ernest

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 9 novembre 1903 à La Croix-sur-Gartempe (Haute-Vienne), tué le 7 août 1944 à Blond (Haute-Vienne) ; cultivateur ; résistant FTPF.

Fils de Jean Dufourneau, cultivateur, et de Marie-Julie Barbarin, sans profession, Victor Dufourneau épousa le 27 septembre 1927 Claire Maisonnier à Mézières-sur-Issoire (depuis le 1er janvier 2016, commune du Val d’Issoire, Haute-Vienne). Il était marié et père de sept enfants.
Il s’engagea dans la Résistance à partir du 1er juillet 1944, rejoignant un maquis FTPF du sous-secteur D sous les ordres du lieutenant Lépine – pseudo Charbon. Victor Dufourneau trouva la mort lors de l’attaque du maquis des Monts de Blond (6 compagnies FTPF) par les Allemands de la colonne Ottenbacher le 7 août 1944, au lieu-dit Les Ramades, sur la commune de Blond. Il fut blessé à son poste de tireur au FM et achevé à coups de poignard.
Il obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif érigé à Blond.
Biographie en attente du dossier du Service historique de la Défense (DAVCC, Caen).
Si vous possédez des documents et des informations sur ce résistant, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés.
Voir Blond et ses environs (7 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189953, notice DUFOURNEAU Victor, Ernest par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 26 février 2017, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : IR 1208 13075 — ADIRP 87 — Dossier CVR 87 (cvr 17377), ODAC 87 — ADHV 11 J 3 — SHD GR 16P 198206 — SHD Caen AC 21P 176125 — Mémorial GenWeb — État civil — Mémoire des hommes — Wikipédia.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément