MOURIOUX François

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 27 novembre 1904 à Eyjeaux (Haute-Vienne), mort en action le 7 août 1944 à Blond (Haute-Vienne) ; résistant FTPF.

Fils de Pierre Mourioux et Marie Fouchadour, cultivateurs, François Mourioux épousa Marguerite Crouzil à Condat-sur-Vienne (Haute-Vienne) le 17 décembre 1932. Le couple était domicilié au hameau de Maillofray, dans la commune de Blond.
François Mourioux, sergent FTP-Milices patriotiques (pseudo Soifrant) fut grièvement blessé puis achevé alors qu’il combattait comme serveur FM lors de l’attaque du maquis des Monts de Blond (6 compagnies FTPF) par les Allemands de la colonne Ottenbacher, le 7 août 1944, au lieu-dit Les Ramades, sur la commune de Blond.
Son corps fut transféré en novembre 1944 au cimetière de Feytiat (Haute-Vienne) où il fut inhumé.
Il obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif érigé à Blond.
Biographie en attente du dossier du Service historique de la Défense (DAVCC, Caen).
Si vous possédez des documents et des informations sur ce résistant, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés.
Voir Blond et ses environs (7 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190068, notice MOURIOUX François par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 1er mars 2017, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : IR 1208 10615 - ODAC 87 — ADIRP 87 — Archives municipales Limoges 4 H 37 — Dossier CVR 87 (CVR 9123) — Le Populaire, 07-11-1944— SHD GR 16P 435136 — SHD Caen AC 21P 102479 — MémorialGenWeb. — Mémoire des hommes. — État-civil — Wikipédia.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément