BALLEREAU André

Par Didier Bigorgne

Né le 4 novembre 1920 à Bommiers (Indre), mort le 15 juillet 2000 à Dijon (Côte-d’Or) ; professeur ; syndicaliste enseignant dans les Ardennes.

Fils d’un couple d’instituteurs, André Ballereau vécut dans une famille de trois garçons, de tradition syndicale militante. Son père, Emile Ballereau, fut secrétaire de la section de l’Indre du Syndicat national des instituteurs, collaborateur de L’Ecole émancipée et auteur de livres de lecture chez SUDEL, président de la section départementale de la MGEN.

D’abord professeur d’histoire-géographie au lycée de garçons d’Angoulème (Charente), André Ballereau fut nommé au collège moderne de Mézières (Ardennes). Le 27 décembre 1947, à Mohon, il épousa Georgette, Mathilde Champeaux, née le 12 juillet 1917 et institutrice à l’école primaire Villière de Mohon.

Membre du SNES, André Ballerau fut le leader de la FEN-CGT dans les Ardennes au début des années 1950. Il conduisit sa liste à chaque élection syndicale à partir du 28 octobre 1950. Elu à la commission administrative de la section ardennaise de la Fédération de l’éducation nationale le 6 novembre 1951, il y siégea jusqu’au 22 décembre 1955.

André Ballereau fut muté à Dijon le 4 octobre 1956. Il resta en contact avec l’historien Henri Manceau, aussi militant de la FEN-CGT, et écrivit un article intitulé « L’Ecole centrale dans les Ardennes » dans la revue d’histoire Etudes ardennaises n°14, juillet 1958.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190321, notice BALLEREAU André par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 9 mars 2017, dernière modification le 14 avril 2018.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Dép. Ardennes 115J 33 (Correspondance Henri Manceau).— Bulletin de la section ardennaise du Syndicat national des instituteurs et institutrices publics de France et des colonies et de la Fédération de l’éducation nationale, 1950 à 1955.— Etat civil de Bommiers et de Charleville-Mézières (commune de Mohon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément