FABRE Charles

Par Michel Gorand

Né le 24 juin 1920 à Beauvoisin (Gard), mort en action le 23 juillet 1944 à Azay-le-Ferron (Indre). 1er Régiment de France ; ORA. FFI.

Azay le ferron
Azay le ferron "Le Pêchoire"
Cliché Ginette Gorand

Fils d’Albert, Alfred, Virgil Fabre et de Marie Louise Lhuilier, son épouse ; Charles Fabre était célibataire, domicilié à Beauvoisin ; ancien enfant de troupe, il devait 5 ans de service à l’Armée ; il s’engagea dans le 1er Régiment de France, au 3ème bataillon, cantonné à Dun-sur-Auron (Cher), rallia l’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA) puis le maquis « Carol » et les Forces Française de l’Intérieur (FFI) ; il fut tué au combat le 23 juillet 1944 dans la forêt de Preuilly lors de l’attaque du maquis par des soldats allemands et des miliciens ; l’acte de décès concerne le corps d’un inconnu découvert au lieu-dit « Pêchoire », commune d’Azay-le-Ferron, le 31 juillet, dont la mort paraît remonter à huit jours, taille 1m80. Déclaration de décès de Georges Calas, Docteur en médecine. Reconnu « Mort pour la France ». Reconnaissance par jugement du tribunal civil du Blanc (Indre), du 22 août 1945. Inhumé à proximité de la stèle du Pêchoire. Son nom est inscrit sur la stèle érigée au lieu-dit « Le-Pêchoire » à Azay-le-Ferron sur la D 14 direction Obterre (Indre).


Azay-le-Ferron , Le « Pêchoire » à (23 juillet 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190351, notice FABRE Charles par Michel Gorand, version mise en ligne le 10 mars 2017, dernière modification le 12 avril 2020.

Par Michel Gorand

Cliché Ginette Gorand "> Azay le ferron "Le Pêchoire"
Azay le ferron "Le Pêchoire"
Cliché Ginette Gorand

SOURCES : n°22 du registre des décès d’Azay-le-Ferron. — Combats des maquisards Indre été 1944 ANACR Indre, 2012. — Le 1er Régiment de France et la Résistance de Jean Paul Gires, 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément