CAUVIN Camille [CAUVIN Jules, Camille]

Par Jacques Girault

Né le 10 mars 1881 à Taradeau (Var), mort le 20 janvier 1966 à Draguignan (Var) ; maire socialiste de Taradeau.

Fils d’un propriétaire-cultivateur, propriétaire-cultivateur lui aussi, Camille Cauvin, marié dans la commune en octobre 1905, fut élu conseiller municipal de Taradeau le 19 mai 1912 et réélu, le 30 novembre 1919, avec 53 voix sur 111 inscrits. Il affronta le maire de sa commune, Courdouan, pour le siège de conseiller d’arrondissement du canton de Lorgues, le 19 juillet 1924, obtint 307 voix sur 1 916 inscrits et se retira ; son adversaire n’avait pas obtenu le nombre de voix nécessaire pour être déclaré élu.
Le 3 mai 1925, la division intervint dans le conseil municipal sortant ; aux radicaux regroupés sur la liste « Cartel des gauches » s’opposaient les socialistes SFIO qui animaient une liste d’« Union républicaine et d’intérêts locaux ». Parmi ces derniers, Camille Cauvin fut élu avec 46 voix sur 101 inscrits. Il devint maire avec huit voix contre deux à un adversaire qui était aussi socialiste SFIO. Ils s’opposèrent pour l’élection au conseil d’arrondissement qui suivit. Le 19 juillet 1925, il obtenait 307 voix sur 1 916 inscrits et se retirait, son adversaire n’avait pas obtenu le nombre de voix nécessaire pour être déclaré élu. Pour les élections législatives de 1928, Cauvin n’appartenait pas au large comité électoral qui soutenait la candidature du député sortant socialiste SFIO A. Reynaud. Nous pensons donc qu’il n’appartenait plus au Parti socialiste SFIO.
La même lutte se reproduisit en 1929. Camille Cauvin fut réélu le 5 mai, avec 54 voix sur 99 inscrits. La coloration politique donnée par la préfecture hésitait entre « républicains-socialistes » et « SFIO ». Cauvin ne devait pas se représenter en 1935. En 1931, il présidait le syndicat des éleveurs de vers à soie de la commune. En 1934, il était le vice-président du comité électoral qui soutenait la candidature du radical socialiste Evesque au Conseil général. À la Libération, il fut désigné à la tête de la délégation spéciale comme socialiste SFIO. Il fut élu maire de Taradeau en avril 1945 et le resta jusqu’en 1953. Il mourut à Draguignan le 20 janvier 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19044, notice CAUVIN Camille [CAUVIN Jules, Camille] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 3 juin 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 6 22 ; 2 M 7 24 3 ; 2 M 7 28 4 ; 2 M 7 30 3 ; 2 M 7 31 1 ; 2 M 7 32 1 ; 2 M 7 35 4 ; 14 M 7 2. — Renseignements fournis par la mairie de Taradeau.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément