BICHAT-MALLERET

Par Jean-Luc Labbé

Parcheminier ; militant blanquiste en 1883 ; élu socialiste autonome en 1900 à Issoudun (Indre).

En 1883 à Issoudun, Bichat (marié à une femme née Malleret) fut élu au comité de quartier des Capuçins, lors de la constitution de la « Ligue démocratique de revendication pour les franchises communales », d’inspiration blanquiste, ligue initiée par Jean-Félix Fénon. Il avait recueilli 64 voix sur 112 exprimés.
Bichat-Malleret fut élu en 1904 au conseil municipal d’Issoudun sur la liste des socialistes autonomes conduite par Bonjour-Perrochon. En 1904, Bichat-Malleret fut de nouveau candidat sur cette liste battue par le retour à la mairie du socialiste révolutionnaire Jacques Dufour.
Bichat était parcheminier mais son nom n’apparait pas dans les effectifs du syndicat entre 1895 et 1904 ; peut-être était-il ouvrier en 1883 et artisan petit patron en 1900 ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190500, notice BICHAT-MALLERET par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 15 mars 2017, dernière modification le 4 décembre 2022.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, journal L’Éclaireur du Berry décembre 1883, journal Le Parti socialiste 1900 et 1904.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément