BIDRON Marie

Par Jean-Luc Labbé

Ouvrière, syndicaliste à Châteauroux (Indre), présidente en 1907 du Syndicat CGT des ouvrières et ouvriers de la manufacture des tabacs.

En 1907, et pour la première fois depuis la création en 1890 de cette importante organisation syndicale, une femme fut élue présidente du Syndicat des ouvriers et ouvrières de la manufacture des tabacs de Châteauroux. Le syndicat sortait d’une crise qui avait vu fondre ses effectifs. Avec Marie Bidron, ces effectifs repartent à la hausse : 940 adhérents dont 900 femmes en 1906, 991 adhérents dont 940 femmes en 1907, 1025 adhérents dont 980 femmes en 1908. Mais Marie Bidron ne resta présidente qu’une seule année ; dès 1908 elle devint vice-présidente et laissa la place de président à un homme (Turin Georges). En 1909, elle était encore vice-présidente avant de laisser cette responsabilité à Hortense Madrolle. Mais dans ce syndicat qui comptait toujours plus de 90% de femmes, la question de la présidence se reposera avant la première guerre mondiale avec de Marie Adam. Marie Bidron fut celle qui avait ouvert le chemin.
En 1905, une nommée Marie Courant était vice-présidente du syndicat ; il est possible qu’il s’agisse de Marie Bidron, mariée entre temps.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190502, notice BIDRON Marie par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 15 mars 2017, dernière modification le 16 mars 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre.

Drancy

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément