ROUX René

Par Jean-Luc Marquer, Robert Serre

Né le 20 février 1909 à Valence (Drôme), sommairement exécuté le 10 juin 1944 à Saint-Symphorien-d’Ozon (Isère, aujourd’hui Rhône) mais resté vivant ; artisan soudeur et réparateur de machines agricoles ; résistant, homologué Forces Françaises combattantes, réseau Electre Bouleau et interné résistant ; décédé le 1er juin 1996

René Roux était artisan soudeur, réparateur de machines agricoles.
Marié, il avait un enfant en 1944.
Il entra dans la Résistance en février 1943, sa profession lui servant de couverture.
Il parcourait la région du Diois, de l’Herbasse, se rendant aussi à Lyon où il prenait des ordres pour l’Intelligence Service. Il faisait partie du réseau Electre Bouleau n°15757 et transmettait les messages destinés à Londres par un poste radio qui émettait de chez Marcelle Rivier à Mirmande. Il assurait également les liaisons entre Pons à Crest et Maurice (Guyon) à Valence.
Le 8 juin 1944, René Roux, de retour d’une liaison qu’il avait faite pour Pons à Combemaure (Ardèche), fut arrêté par la Milice avenue Victor Hugo à Valence (Drôme) au moment où il allait rejoindre Guyon.
Il fut torturé par des Miliciens qui, le 10 juin, l’abattirent de neuf balles, dont quatre dans la tête, dans une carrière à Saint-Symphorien-d’Ozon (Isère, aujourd’hui Rhône), sur la route de Lyon (Rhône) où il où il aurait dû être emmené.
Laissé pour mort, il fut découvert moribond par une femme de Saint-Symphorien-d’Ozon, transporté et caché à l’hôpital de Vienne où il fut sauvé.
Ses tortionnaires ne furent pas lourdement condamnés. Montagnon, l’un de ses bourreaux, s’approcha de lui au tribunal de Grenoble pour le féliciter et lui dire qu’il était heureux de lui serrer la main. René Roux lui répondit par un coup de canne, ce qui lui valut une admonestation.
René Roux fut décoré de la Croix de guerre avec palme et de la Médaille de la Résistance. Les anglais lui décernèrent la "George Medal".
Élevé au grade de Chevalier, puis d’Officier de la Légion d’Honneur, il fut fait Commandeur le 3 décembre 1976.
Il mourut le 1er juin 1996.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190569, notice ROUX René par Jean-Luc Marquer, Robert Serre, version mise en ligne le 16 mars 2017, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Jean-Luc Marquer, Robert Serre

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 525708 et GR P 28 4 470 7 (à consulter) — AVCC Caen AC 21 P 667488 (à consulter) — Arch. Dép. Drôme, J680 (fonds de Saint-Prix) n°66, lettre M.Rivier 01/1984. ADD, 1920 W. Pons 80, 105 à 108,ADD, 133 J 62.— Les Allobroges, 4 novembre 1944 — Jean-Daniel Berger, Comme un essaim de guêpes... Résistance et guérilla en R1, secteur VI Rhône-Isère, tome 1, Juin 1940-juin 1944, tome 2, Juin-septembre 1944, Impressions Modernes (Guilherand-Granges) ; 2001 — Mémoire des hommes

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément