COGET Michel, Pierre, Christian [Pseudonyme dans la Résistance : Claude]

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 2 avril 1922 à Fougères (Ille-et-Vilaine), exécuté à une date inconnue à Port-Louis (Morbihan) ; coiffeur ; résistant ; FTPF-FFI.

Michel Coget
Michel Coget
SOURCE :
Centre d’animation historique
du pays de Port-Louis

Michel Coget était le fils de Noël Victor Coget et de Marie Anne Le Moullac, ménagère. Célibataire, il était domicilié à Noyal-Pontivy (Morbihan), où il exerçait la profession de coiffeur.

Il s’engagea avec son jeune frère Noël Coget dans les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) au sein du 4e Bataillon FTPF ou Bataillon Casanova, devenu le 4e Bataillon FFI (Forces françaises de l’intérieur) du Morbihan, commandé par Jean Rucard. Il appartenait à la 3e compagnie ou compagnie Lamy, du nom de Gaëtan Lamy, militant communiste fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au Mont-Valérien à Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine). Il fut arrêté le 6 mai 1944 à Noyal-Pontivy avec son frère Noël Coget à leur domicile. Les deux frères furent conduits le lendemain à Pontivy (Morbihan) avec leur camarade Pierre Baron qui venait d’être arrêté. Transférés une semaine plus tard à Locminé (Morbihan), ils y furent torturés.

L’acte de décès numéro 12 dressé en mairie de Ports-Louis le 8 juillet 1945 déclare que le corps de Michel Coget a été retrouvé parmi les soixante-neuf corps découverts le 18 mai 1945 dans les décombres du stand de tir de la citadelle de Port-Louis et qu’il a été identifié le 19 mai 1945.

Michel Coget a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

Dans le Morbihan, les noms des deux frères Coget sont inscrits sur le mur du mémorial des fusillés de la citadelle de Port-Louis.
À Noyal-Pontivy où ils sont inhumés et où une « Rue des frères Coget » honore leur mémoire, ils sont gravés sur le monument aux morts communal.
À Moréac, ils figurent sur la plaque dédiée au « 4e Bataillon - 3e Cie (FTPF) » du monument de Porh-Le Gal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190594, notice COGET Michel, Pierre, Christian [Pseudonyme dans la Résistance : Claude] par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 20 mars 2017, dernière modification le 23 octobre 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Michel Coget
Michel Coget
SOURCE :
Centre d’animation historique
du pays de Port-Louis
Sur le mur du Mémorial des fusillés de Port-Louis
Sur le mur du Mémorial des fusillés de Port-Louis
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
Dans le cimetière de Noyal-Pontivy
Dans le cimetière de Noyal-Pontivy
Sur le monument aux morts de Noyal-Pontivy
Sur le monument aux morts de Noyal-Pontivy
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, 21 P 326 687 (dossier « Victime civile »). — SHD, Vincennes, GR 16 P 135410. — Centre d’animation historique du pays de Port-Louis (photo). — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — René Le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013. — " Les Martyrs de la citadelle de Port-Louis ", Chroniques Port-Louisiennes, juillet 1995. — Mémorial GenWeb. — Site des Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil, Port-Louis (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément