MAUBÉ Louis, Marie

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 8 janvier 1921 à Pontivy (Morbihan), exécuté à une date inconnue en 1944 à Port-Louis (Morbihan) ; employé de mairie ; résistant ; FN ; FTPF-FFI.

Louis Maubé
Louis Maubé
SOURCE :
Centre d’animation historique
du pays de Port-Louis

Louis Maubé était le fils de Jean Marie Maubé, cantonnier, et d’Anne Marie Blanchard, ménagère. Célibataire, il était domicilié chez ses parents dans bourg de Cléguérec (Morbihan), où il exerçait la profession d’employé de mairie.

Réfractaire au Service du travail oçbligatoire (STO), Louis Maubé rejoignit le Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France (FN) et les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) au sein du 2e Bataillon FTPF commandé par Carrion Roque, ancien officier de l’Armée de l’Air républicaine espagnole [pseudonyme dans la Résistance : commandant Icare], devenu le 11e Bataillon FFI (Forces françiases de l’intérieur) du Morbihan. Il fut arrêté le 29 avril 1944 à son domicile, en même temps que le gendarme Albert Lescoat, chef du groupe de Cléguérec, Mathurin Guillo et Rémy Houarno. Ils furent emmenés à Pontivy (Morbihan), puis à Locminé (Morbihan) dans l’école publique de filles réquisitionnée par le SD (SIcherheistdienst, Service de sûreté et de renseignements de la Gestapo), où ils furent sauvagement torturés. Transférés à la citadelle de Port-Louis, ils y furent exécutés à une date inconnue.

L’acte de décès numéro 16 dressé en mairie de Port-Louis le 8 juillet 1945, déclare que son corps a été retrouvé parmi les soixante-neuf corps découverts le 18 mai 1945 dans les décombres du stand de tir de la citadelle de Port-Louis et qu’il a été identifié le 19 mai 1944.

Louis Maubé a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué RIF (Résistance intérieure française) au grade d’adjudant-chef en 1949. Le titre d’Interné-résistant lui a été attribué à titre posthume, ainsi que la Médaille de la Résistance par décret du 5 janvier 1956, publié au JO du 7 janvier 1956.

Dans le Morbihan, le nom de Louis Maubé est inscrit sur le mur du Mémorial des fusillés de la citadelle de Port-Louis.
Il figure aussi sur le monument aux morts de Cléguérec.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190650, notice MAUBÉ Louis, Marie par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 20 mars 2017, dernière modification le 24 octobre 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Louis Maubé
Louis Maubé
SOURCE :
Centre d’animation historique
du pays de Port-Louis
Sur le mur du Mémorial des fusillés de Port-Louis
Sur le mur du Mémorial des fusillés de Port-Louis
Sur le monument aux morts de Cléguérec
Sur le monument aux morts de Cléguérec
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 93315 (dossier de décès) et 21 P 594 397 (dossier « Résistant ». — Vincennes, GR 16 P 404483. — " Les Martyrs de la citadelle de Port-Louis ", Chroniques Port-Louisiennes, juillet 1995. — Mémorial GenWeb. — Site des Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil, Pontivy (acte de naissance) ; Port-Louis (acte de décès).

Version imprimable Signaler un complément