VERNON André, Lucien, Georges

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 12 septembre 1926 à Cherbourg (Manche), exécuté sommairement le 2 juillet 1944 à Saint-Avé (Morbihan) ; télégraphiste ; FFI et FFL.

André Vernon était le fils de Georges Vernon, mécanicien, et de Marie Georgina Angèle Tribouillard, sans profession. Célibataire, il était était domicilié à Caen (Calvados).

Arrêté à Grand-Champ (Morbihan) le 28 juin 1944, sans doute avec Michel Tanguy, André Vernon a été exécuté sommairement avec lui le 2 juillet 1944 au polygone de tir de Saint-Avé.

André Vernon obtint la mention « Mort pour la France ». Il a été homologué FFI et FFL.

À Saint-Avé, le nom d’André Vernon est inscrit sur le mémorial des fusillés.
À Caen il figure sur la plaque commémorative 1939-1945 de l’église Saint-Jean-Eudes et sur le monument du Souvenir français érigé dans le cimetière Nord-Est.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190783, notice VERNON André, Lucien, Georges par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 21 mars 2017, dernière modification le 9 septembre 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Sur le mémorial des fusillés à Saint-Avé
Sur le mémorial des fusillés à Saint-Avé
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 590798. — Arch. Dép. Morbihan 41 J 47. — Mémorial Genweb. — Site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-56. — État civil, Cherbourg (acte de naissance) ; Saint-Avé (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément