BRUNET Georges [BRUNET Georges, Fernand]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 30 juillet 1897 à Paris (XIVe arr.), mort en déportation le 18 septembre 1942 à Auschwitz (Pologne) ; brocheur ; syndicaliste CGT ; militant communiste ; résistant.

Fils d’Émile Brunet, lamineur, et de Jeanne Lacoste, brocheuse, Georges Brunet habitait Vanves depuis 1933 environ puis Arcueil jusqu’en 1941. Il exerçait le métier de brocheur.

Il avait été mobilisé pendant la Première Guerre mondiale à partir de 1917 (il fut décoré de la Croix de guerre).

Brunet était membre du Syndicat général du livre papier de la Région parisienne et du PCF (rayon du 14e arrondissement de Paris-Ville). Il était également adhérent des « Amis de l’URSS ».

Pendant la guerre, Brunet était marchand forain. Il s’engagea dans la résistance fin juillet 1940, dans un groupe de militants communiste à Arcueil. Il diffusait la presse clandestine du PCF. Il fut arrêté le 27 ou 29 mai 1941 à son domicile à Arcueil dans le cadre d’une enquête sur son voisin Maurice Tassotte soupçonné de faire de la propagande communiste. Brunet fut inculpé pour transport papier et condamné par la 14e chambre correctionnelle le 11 août 1941 à 6 mois de prison pour infraction au décret du 26 sept 1939. Après avoir détenu à Fresnes et Poissy, il fut interné administrativement (arrêté préfectoral du 15 octobre 1941) le 10 novembre 1941 au camp de Rouillé, puis transféré à celui de Compiègne 22 mai 1942. Il fut déporté le 16 juillet 1942 à Auschwitz (il fut employé dans l’imprimerie du camp) où il disparut le 18 septembre 1942.

Georges Brunet avait épousé le 10 juillet 1933 Jeanne Conseil. Il eut deux fils, Georges et Fernand. Jeanne Conseil travaillait comme brocheuse à l’Imprimerie nationale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190857, notice BRUNET Georges [BRUNET Georges, Fernand] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 25 mars 2017, dernière modification le 14 novembre 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : Arch. PPo, BS 56 et 1 W 1154-59690. — SHD GR 16 P 94946. — Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la Deuxième Guerre mondiale, Paris : à compte d’auteur, 1979, p. 47. — Claudine Cardon-Hamet, Déportés politiques à Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 [en ligne].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément