TREINT Marie-Louise [née COLINEST, parfois COLLINET]

Née vers 1889 ; employée ; syndicaliste CGTU ; communiste.

Militante communiste, Marie-Louise Treint était en 1930 une militante de la section unitaire des employés. Elle travaillait à l’Humanité.

Le 28 avril 1930, elle fut arrêtée, alors qu’elle distribuait rue Simon-Bolivar à Paris, avec Henri Millet qui était militaire, un tract appelant à la grève pour le 1er mai, tout en dénonçant la guerre. Marie-Louise Treint, ainsi qu’Odette Gosse, furent emprisonnées à Saint-Lazare. Avec Suzanne Girault, elles exigèrent en vain qu’on leur applique le régime de détenues politiques.

Le 7 juillet 1931, Marie-Louise Treint fut condamnée à 6 mois de prison et 3000 francs d’amende, par la 13e chambre correctionnelle de Paris, Henri Millet étant, lui, condamné à 3 mois et 2000 francs d’amende.

Colinest Marie-Louise s’était mariée le 23 novembre 1910 à Bois-Colombes (Seine) avec Albert Treint (voir ce nom), dont elle divorça vers 1930.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190859, notice TREINT Marie-Louise [née COLINEST, parfois COLLINET], version mise en ligne le 25 mars 2017, dernière modification le 20 avril 2021.

SOURCES : l’Humanité, du 6 mai 1930.— L’Ouest-Éclair, du 9 juillet 1931. — Le Journal, 29 avril 1930. — Journal Officiel, 6 février 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable